La crise sanitaire et ses conséquences sont irrémédiablement venues accroître les vulnérabilités et fragilités de la jeunesse dans ses différents aspects.

 

Ces six dernières années, nous avons œuvré pour que chaque jeune trouve sa place dans notre société, en favorisant leur émancipation et en luttant contre les inégalités dans l’accès à la scolarité et à l’insertion sociale et professionnelle.

 

Pour les six prochaines années, nous refusons qu’une génération se sente sacrifiée ou limitée dans ses projets et nous engageons à donner à notre jeunesse les clés pour ouvrir leur champ des possibles.