LE MANIFESTE

Jean-Luc Gleyze

Avec l’épidémie de Covid-19, nous avons touché du doigt ce que peut être l’effondrement à une échelle planétaire, dans toute sa brutalité. Ce choc sans précédent a mis en lumière les défaillances de notre société. Mais il a aussi été le moteur d’un formidable élan de solidarité.

Au cœur de la tempête se sont révélées des valeurs fondamentales : la proximité, la solidarité et la citoyenneté. Elles ont toujours guidé l’action du Département de la Gironde. C’est en les mettant au premier plan que nous nous relèverons plus forts.

Face à la crise sanitaire, économique et sociale qui semble s’inscrire dans la durée, se pose à nous une question fondamentale : faut-il reprendre le cours normal de nos vies ou se saisir de cette occasion historique pour engager une transformation en profondeur de notre société ?

Je suis convaincu que nous ne pouvons pas nous contenter de simples ajustements. De cette épreuve, nous devons tirer toutes les leçons, pour corriger nos fragilités d’aujourd’hui et mieux nous préparer aux nombreux défis qui sont devant nous. Il est de notre responsabilité collective envers les générations présentes et futures de placer cet objectif de résilience au cœur de l’ensemble de nos actions.

Le premier enseignement est qu’il ne faut pas attendre que toutes les solutions viennent d’en-haut. Chacune et chacun d’entre nous, à son échelle, peut contribuer aux changements dont nous rêvons. Ensemble, nous pouvons être les acteurs de ces «transitions locales» qui, additionnées, nous permettront de construire une Gironde plus solidaire, écologique et citoyenne.

S’engager dans ces transitions locales, c’est d’abord consolider la solidarité envers les personnes les plus fragiles. Cette attention constante doit guider l’action de notre Département. Veiller au bien-être de nos aînés, accompagner les personnes vivant avec un handicap dans leur parcours de vie, protéger les enfants placés, favoriser l’insertion des publics en situation de précarité, faciliter l’accès au logement, sont autant d’actions qui donnent corps à la notion de « prendre soin », pour une société plus inclusive.

Favoriser ces transitions locales, c’est nous recentrer sur l’essentiel. A l’écart du rythme effréné auquel nous sommes soumis, nous devons retisser patiemment les liens sociaux qui font la cohésion de notre société. Cela passe aussi par une revalorisation de tous ces métiers invisibles sans lesquels notre société ne peut fonctionner, et dont la reconnaissance n’est pas à la hauteur de leur utilité sociale.

Encourager ces transitions locales, c’est mettre l’humain à sa juste place. Ce repositionnement doit nous inscrire dans un rapport plus humble à la nature. S’adapter aux changements environnementaux implique d’inventer et développer de nouvelles manières de vivre, plus respectueuses du monde qui nous entoure.

Promouvoir la proximité au travers de ces transitions locales, c’est enfin admettre le rôle essentiel des collectivités locales. La reconnaissance de leur action exemplaire pendant la crise doit se traduire dans une « République des Territoires » qui fasse des collectivités locales le bras armé d’une France plus proche de ses citoyennes et citoyens, plus à l’écoute de leurs besoins, plus réactive et efficace dans les solutions mises en œuvre.

Avec la majorité départementale, notre ambition pour la Gironde est qu’elle reste à l’avant-garde. En faisant le pari de l’intelligence collective, nous saurons cultiver cet esprit pionnier qui a toujours fait notre force.

L’objectif de notre stratégie de résilience territoriale, votée en décembre 2019, est de répondre à l’urgence sociale et environnementale, en anticipant au mieux les risques et en imaginant de nouvelles solutions pour y faire face.

Dans le champ de l’action sociale, nous démontrons au quotidien que la solidarité est toujours la solution. Notre présence tout au long de la vie auprès des jeunes enfants et leurs parents, des enfants placés sous notre responsabilité, des personnes en insertion, des personnes âgées ou vivant avec un handicap, nous permet d’avancer ensemble vers une société plus inclusive, dans laquelle chacune et chacun puisse trouver sa place.

Dans le champ économique, nous contribuons à la relance de l’économie locale. La commande publique et les grands projets d’investissement départementaux, comme le plan Collèges Ambition 2024, bénéficient en premier lieu au tissu économique local et au maintien d’emplois en Gironde.

Dans le champ de l’alimentation, nous accompagnons les mutations que connaît le monde agricole. Avec le programme Gironde Alimen’terre, nous aidons les Girondines et les Girondins à manger mieux, à manger local, tout en permettant aux agriculteurs de vivre dignement de leur activité et de préserver l’environnement.

Dans le champ du numérique, nous faisons en sorte que tout le monde puisse bénéficier des opportunités qu’offre le monde digital. Le raccordement de tous les foyers, entreprises et administrations en fibre optique, via le plan Gironde Haut Méga, et le développement d’actions de médiation sur les territoires, nous permettent de lutter contre la fracture numérique.

Dans le champ culturel et sportif, nous aidons le tissu associatif local, lourdement touché par la crise, à reprendre son rôle essentiel d’animation de nos territoires. Notre ambition partagée en la matière reste de rendre accessibles la culture et le sport à tous et partout en Gironde.

Dans le champ des mobilités, nous encourageons un changement des pratiques pour privilégier des modes de déplacement moins polluants. Là encore, le développement de la pratique cyclable et du covoiturage offre des alternatives intéressantes à l’usage de la voiture en solo.

Pour mener à bien ces ambitions collectives, nous devons faire en sorte que chaque Girondine et Girondin puisse contribuer au projet départemental.

A l’instar des pactes territoriaux, du film Ici et maintenant, la Gironde s’invente ou de Solutions Solidaires, nous accompagnons le foisonnement d’initiatives positives dans toute la Gironde, qu’elles soient portées par des associations, des entreprises, des collectivités locales, des citoyennes ou des citoyens.

A l’image du panel citoyen, que nous avons réuni fin 2019, ou du budget participatif, dont la première édition se tient cette année, nous inventons de nouveaux outils démocratiques pour favoriser la participation citoyenne.

Dans le cadre de notre démarche Territoires en commun, nous développons les coopérations entre collectivités locales. Une dynamique partenariale qui privilégie les complémentarités plutôt que la concurrence entre les territoires girondins.

Ces dernières années, nous avons démontré qu’en associant la force d’initiative des citoyennes et citoyens à une action publique locale volontariste, nous pouvons réaliser de belles choses. C’est avec enthousiasme que j’aborde la nouvelle page que nous avons à écrire ensemble.

Pour que les leçons de la crise se traduisent en actions concrètes, afin de mieux nous préparer aux chocs de toute nature auxquels nous serons soumis à l’avenir

Pour que l’accès aux biens communs, que nous devons absolument préserver des logiques de rentabilité, soit garanti pour tous ainsi que pour les générations futures.

Pour que la prise de conscience de notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur engage une relocalisation des activités et que l’élan en faveur des circuits-courts soit accompagné dans le temps.

Pour que le bénéfice reconnu de la proximité dans la gestion de la crise redessine la répartition des missions et des moyens entre l’État central et les territoires.

Pour que les services publics, ô combien indispensables dans la période, obtiennent la reconnaissance et les moyens qu’ils méritent au quotidien pour garantir ce filet de sécurité qui nous protège tous, et en premier lieu les plus fragiles d’entre nous.

Nous sommes nombreuses et nombreux à être convaincus que les progrès sont à notre portée et qu’en additionnant nos forces nous pouvons lever tous les obstacles. Mais cette transformation ne se fera pas sans vous, sans votre inventivité, sans votre engagement.

Rejoignez-nous pour construire ensemble une Gironde en commun !

 

Jean-Luc GLEYZE
Président du Département de la Gironde

Si vous partagez nos valeurs, si vous voulez contribuer à cette démarche collective, si vous souhaitez vous engager à nos côtés ou simplement être informé.e,

rejoignez-nous pour construire ensemble notre Gironde en commun !