La Gironde en commun, des propositions

Proposition #5 : Accélération des projets de préservation et d’animation des espaces naturels sensibles !

La préservation des milieux naturels et de la biodiversité est un enjeu d’avenir pour la Gironde, à la fois pour lutter contre le réchauffement climatique, contribuer au bien-être et à la bonne santé des habitants, mais aussi pour développer un tourisme vert de proximité.

Ces dernières années, le volontarisme de la Majorité départementale a permis d’augmenter les zones naturelles protégées, avec une attention accrue à la protection de la biodiversité et au déploiement d’actions de sensibilisation du public aux enjeux environnementaux.

Pour prolonger cet engagement, nous proposons de multiplier par 2 la surface de zones de préemption au titre des espaces naturels sensibles, de mettre en œuvre un grand plan arbre départemental, avec entre autres la création d’une pépinière départementale et la volonté d’encourager la plantation d’arbres et de haies par les particuliers et acteurs locaux.

Afin de relever ce défi collectivement, nous accompagnerons les territoires girondins dans leur volonté de réduire leur impact environnemental.

Proposition #4 : Le déploiement du programme Gironde Alimen’Terre !

La pandémie de Covid-19 a démontré que, sur la question alimentaire, laisser faire le marché et attendre un hypothétique ruissellement est perdant pour tout le monde : les agriculteurs comme les consommateurs.

L’accès à une alimentation saine et locale pour toutes et tous est pour nous un projet politique. L’ambition est triple : il s’agit d’aider toutes les Girondines et Girondins à manger sain et local pour préserver leur santé, permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur activité et préserver l’environnement.

Pour répondre à cet enjeu d’avenir, nous proposons d’amplifier notre programme Gironde Alimen’terre, initié par la Majorité départementale en 2019, en agissant sur toute la chaîne de valeurs, de la production à la consommation.

Proposition #3 : Culture en commun pour toutes les Girondines et Girondins !

Durant la crise sanitaire, le Département s’est mobilisé aux côtés des acteurs culturels, au travers d’un fonds d’aide exceptionnel, du maintien des subventions versées y compris pour des manifestations annulées et en appuyant la demande d’une « année blanche » pour les intermittents.

A l’heure du déconfinement, notre ambition reste l’accessibilité de la culture pour toutes et tous, partout en Gironde. Cela passe par un accès à la culture dès le plus jeune âge, par un soutien conforté aux artistes et structures locales, et par un maillage d’équipements et d’animations dans toute la Gironde.

Pour prolonger cet engagement en faveur d’une culture toujours plus audacieuse, nous proposons la création d’une Maison des bibliothèques du Département dès 2023, le déploiement du dispositif PLACE pour soutenir l’emploi culturel, ainsi qu’une amélioration des performances énergétiques des lieux culturels.

Proposition #2 : Une mutuelle éthique et sociale départementale !

Si l’accès à la santé était déjà une préoccupation forte avant le Covid, la situation sanitaire a mis en lumière les difficultés que rencontrent beaucoup d’entre nous pour accéder à une offre de soins de qualité et de proximité.

Parce qu’il n’est pas acceptable de devoir renoncer aux soins pour des raisons de coût, nous proposons de lancer une étude pour la création d’une mutuelle départementale, notamment à destination des publics dépourvus de complémentaire santé.

Une mutuelle éthique et solidaire qui s’adresserait également à toutes celles et ceux qui souhaitent donner du sens à leur choix de complémentaire santé. Une mutuelle qui prend soin de vous comme des autres, qui développe des actions de sensibilisation, de prévention et d’accompagnement, pour promouvoir à nos côtés la santé comme notre bien commun.

Pour construire l’offre la plus adaptée à vos besoins, nous organiserons une concertation pour définir ensemble le cahier des charges. Sur la base de vos retours, un appel à partenariat sera lancé auprès de mutuelles à but non lucratif issues de l’Economie Sociale et Solidaire.

Proposition #1 : Un Grand Plan Vélo pour faciliter la pratique cyclable au quotidien !

En 2020, suite à la crise COVID, l’usage du vélo a bondi de 27% en France, dont 15% en milieu rural. Pour accompagner cette transition vers un modèle de mobilité bas carbone en Gironde, il nous faut continuer à aménager, sécuriser et inciter.

Pour cela, nous proposons un Grand Plan Vélo qui renforcera les solutions alternatives à la voiture pour les courts trajets. Il permettra de faciliter les déplacements tout en réduisant leur impact climatique, en réduisant leurs coûts et améliorant la santé des personnes.

Retrouvez ci-dessous le dossier de presse concernant l’annonce de ce Grand Plan Vélo girondin :